image about
image whatsup
titre about

biography
links

titre biographie

English / Français / Italiano

Paul-Emmanuel THOMAS compte parmi la nouvelle génération de chefs d'orchestre français aux trajectoires multiples et polyvalentes. Nommé en 2010 Directeur Musical de l’Orchestra Classica Italiana de Turin, ill est également 1er chef invité de l’Orchestra Filarmonica del Piemonte. Paul-Emmanuel Thomas devient le Directeur Artistique du prestigieux Festival de Musique de Menton en 2012.

Sa saison 2016-2017 est marquée par son retour à l’Opéra de Rouen pour une nouvelle production de Tistou les Pouces Verts, opéra d’Henri Sauguet, le Requiem de Verdi avec l’Orchestra Filarmonica del Piemonte et des productions italiennes d' Aïda et Nabucco de Verdi. La saison dernière, Paul-Emmanuel THOMAS participe à la tournée européenne de Roberto Alagna « Shakespeare Stars » et se produit à la Waldbühn de Berlin, à la Philharmonie de Munich, à l’Alte Oper de Francfort, au Festpielhaus de Salzbourg, à Santa Cecilia de Rome … Il fait ensuite ses débuts aux cotés de l’Orchestre du Teatro Regio de Parme, de l’Orchestre Philharmonique de Thuringen et du chœur du StadtOper de Berlin. En Italie Il dirige également des productions d’Otello de Verdi, de Tosca et de Carmen.

Depuis des débuts lyriques remarqués dans La Traviata avec l’Orchestra Filarmonica del Piemonte en 2009, Paul-Emmanuel Thomas est régulièrement invité en Italie à diriger le répertoire belcantiste, notamment Il Barbiere di Siviglia, Lucia di Lammermoor, Norma, Rigoletto, Il Trovatore, L'Elisir d'amore, Don Pasquale ... Il a dirigé Carmen de Bizet en 2010, production anniversaire d’Opéra en plein Air avec plus de 30 représentations dans une mise en scène de Patrick Poivre d’Arvor. Cette production a rencontré un vif succès et a été retransmise en direct sur la chaine de télévision ParisPremière.

Au printemps 2013, il est invité par l’Orchestra Sinfonica di SanRemo à diriger la 4e symphonie de Mahler et les Wesendonck Lieder de Wagner. Il dirige également de nombreux orchestres parmi lesquels l’Orchestre Philharmonique de Liège, l’Orchestre Philharmonique de Nice, l’Orchestre des Solistes de Monte Carlo, l’Orchestre du Conservatoire Royal de Mons, l’Orchestre symphonique de Cannes-Provence Alpes Côte d’Azur, l’Orchestra dell Accademia Filarmonica di Saluzzo, l’Orchestra Filarmonica "Giuseppe Tartini" di Roma, l'Orchestra Filarmonica del Piemonte, le Rousse State Opera, le Pazardzhik Symphony Orchestra… Il se produit dans plusieurs festivals tels que le Festival Automne en Normandie, le Festival de Perpignan, le Printemps des Arts de Monaco, le Festival de Carcassonne, le Festival C’est pas classique à Nice, aux Incontri Internazionali di Musica de Monforte d’Alba … Paul-Emmanuel Thomas est membre du jury du Concorso Internazionale di Canto Lirico Enzo Sordello présidé par Luigi Alva et du concours Puccini à Lucca présidé par Oleg Caetani.

Sa saison 2014-2015 a été marquée par ses débuts avec l’Orchestra della Citta di Ferrara (orchestre crée par Claudio Abbado), l’Orchestre de Pau-Pays de Bearn ainsi que son retour au Teatro Superga pour une nouvelle production de Don Pasquale. Il retrouvera Carmen pour le Festival de Monforte ainsi que l’Orchestra Filarmonica di Piemonte et l’Orchestra Sinfonica di SanRemo.

Curieux des courants musicaux de son temps, il travaille aux côtés de Georges Elie Octors et de l’Ensemble Ictus à Bruxelles et dirige les créations mondiales de Riama de Sylvain Kassap, Kooning’s dream de Boris Clouteau ainsi que la création scénique de l’opéra Rêves Nordiques du canadien Hugues Leclair. Il crée à Paris l’Ensemble MARSYAS-orchestre de chambre, ensemble sur instruments d’époque et devient de 2005 à 2007 le co-directeur artistique et musical de l’ensemble de musique contemporaine Transversales 20.21 avec Alain Damiens.

Paul-Emmanuel Thomas s’investit dans des projets originaux tels que la création mondiale de l’opéra Red Waters mis en scène par Arthur Nauziciel à l’Opéra de Rouen et à l’Opéra de Tours en 2011 avec les chanteurs Keren Ann et Bardi Johannsson. Il est invité en juin 2014 à diriger la création française à la cinémathèque française de The Goddess de Zou Ye en compagnie de l’Orchestre de chambre Pelleas. Impliqué dans des projets éducatifs, il dirige l’opéra Tistou les Pouces Verts d’Henri Sauguet et Pierre et le Loup de Prokofiev avec les Solistes de Monte Carlo ainsi que l’Histoire du Soldat de Stravinsky dans une mise en scène de W. Mesguich à Paris.

Il a effectué ses études musicales au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris et en Belgique au Conservatoire Royal de Liège, parallèlement à des études universitaires à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales. Paul-Emmanuel Thomas a reçu les conseils de George Prêtre.